Quelle était l’histoire médicale de Julius Caesar? A-t-il eu des problèmes avant de mourir?

Il aurait souffert d’une sorte de condition. On dit généralement qu’il s’agit d’épilepsie – morbus comitialis, pour utiliser le nom alors actuel – mais j’ai entendu des suggestions selon lesquelles il s’agissait en fait de migraines récurrentes, d’un ténia qui avait migré vers son cerveau, d’hypoglycémie ou peut-être d’attaques ischémiques transitoires ( mini-coups récurrents).

Il a été poignardé à mort. Il a également l’honneur du tout premier examen post mortem. La blessure mortelle était à la poitrine, lui perforant le cœur, je crois.

A part ça, il était en assez bonne santé. D’après ce que je comprends, il avait diverses blessures de différentes batailles, mais elles étaient toutes mineures. Rien de suffisamment important pour vraiment m’attarder de toute façon. De plus, il avait probablement diverses maladies dans sa vie, mais encore une fois, rien de notable.

Donc, ses antécédents médicaux seront essentiellement l’épilepsie / quoi que ce soit.

L’histoire de la famille est sommaire. Son père est décédé subitement le matin en enfilant ses chaussures; pas de détails. Je ne sais pas comment sa mère est morte – je ne suis pas sûr d’avoir lu quoi que ce soit sur sa mort.

Encore une fois, la mort de son oncle maternel ne donne aucun détail. C’était peut-être dû à une vieille blessure – qui a éclaté le jour où il était censé avoir un triomphe. Donc, si cela l’a tué, c’était une blessure militaire. Mais je ne sais pas.

Son oncle paternel est décédé environ deux semaines après son septième consulat. Les rapports varient, de la pleurésie à une sorte de trouble qui a provoqué des hallucinations. Alors, ne sais pas.

La fille de César est morte en couches. Ses deux sœurs sont décédées avant lui, mais aucun détail n’est donné sur ce qui les a tuées.

Pas beaucoup de détails vraiment, désolé.

Il souffrait d’épilepsie et était chauve. A part ça, il était en assez bonne santé pour un gars du 1er siècle avant JC… Quant à la cause de sa mort, le temps était assez chaud ce jour-là, alors que l’acier des poignards était très froid…

En plus d’être un épileptique actif et d’avoir au moins une certaine anosmie ainsi qu’un sens du goût sévèrement réduit, il semble avoir été à peu près aussi sain que la plupart des hommes de son temps et de sa classe, ce qui est accablant de faibles éloges.